Poète Marieka-p

Poète Marieka-p

Tomi texte n°1 et n°2

 

 

 

 

 

N°1 : Tomi,

 

 

 

Il y a bien longtemps, dans un pays lointain, un petit chat nommé Tomi vivait chez une vieille dame. Le petit chat ressemblait à une boule de poil, toute grise. Il était si intrépide que la vielle dame, ne le laissait plus jouer dans le jardin avec ses amies. Car il était rentré trop souvent avec des blessures et plus sale qu’un petit cochon.

Mais un jour, profitant de l’inattention de sa maitresse, il était allé rejoindre ses amies. Il y avait Djim, le vieux chat de gouttière et puis Charli un jeune chaton noir, sorti des beaux quartiers, qui ne ratait pas une occasion pour s’éclipser. Il y avait aussi Miss, une petite chatte angora, belle comme un cœur, avec son ruban rose sur la tête, elle faisait craquer le cœur Tomi. Miss vivait chez Lili la fille des voisins.

Ce jour-là, les quatre compères se dirigèrent sur un chemin, qui les avait conduits au cœur de la forêt. Ils s’amusaient à grimper aux arbres, à courir après les papillons. Au bout d’un moment, Charli voulu jouer à cache-cache. Miss devait les retrouver. Elle mit ses deux pattes sur ses yeux et compta jusqu’à vingt. Tomi alla se cacher derrière un bosquet, Djim dans les fougères et Charli dans un terrier.

 

Miss retrouva en premier Djim, puis Charli, mais aucun signe de Tomi. Les trois amis se mirent à crier son nom sans réponse.  La nuit commençait à tomber, alors ils décidèrent de rentrer, en se demandant ou était Tomi.

La vielle dame s’était inquiétée de sa disparition, elle l’avait cherchée dans tout le quartier, mais Tomi était introuvable. Dans la forêt, le petit chat était allé se cacher comme ses amies, mais derrière le bosquet, il avait été surpris par Mili la petite souris. Il là suivi pour la croquer… pas du tout,  c’était son amie. Ce jour-là Mili avait décidée de lui faire une farce. Elle dit à Tomi :

 _On fait la course, celui qui arrive le premier au chêne vert a gagné.

 _D’accord.    

 Mili compta jusqu'à trois, puis elle courut aussi vite qu’un éclair, à une telle vitesse que Tomi ne la vit pas disparaître. II se retrouva alors, seul au beau milieu de la forêt et la nuit tomba. Tomi avait peur et froid, il se mit en boule contre un peuplier et fini par s’endormir. Dans la nuit étoilée une luciole vit le pauvre petit chat. Elle s’approcha de lui, Tomi sursauta.

 _Qui est tu ?

 _je suis Luce

 _Que m’eut veux tu ?

 _je me demandais ce que tu faisais là, seul au fond des bois.

 _je jouais avec mes amies et j’ai rencontré Milli. Ensuite je me suis perdu.

 Tomi était triste et pleurait.

 _Pleure pas petit chat, je vais t’aider à retrouver ton chemin.

 _Mais comment ?

 _je suis une luciole et quand vient la nuit  je m’éclaire. La lueur va nous guider jusque chez toi, suis-moi.

 

Tomi sécha ses yeux et la petite luciole le ramena, jusqu'à la porte de chez lui, Tomi remercia Luce, qui reprit son chemin. La porte de la maison était close, alors Tomi s’endormit sur le seuil.

 

A l’aube, les yeux remplis de tristesse, la vielle dame ouvrit sa porte, comme chaque matin, pour aller chercher son journal, dans la boite aux lettres.

Et là, elle s’écria :

 _Tomi, mon pauvre petit chat, je te croyais mort.

 

Tomi était aussi noir que du charbon, mais la vielle dame était si heureuse de son retour, qu’elle fit mine de ne rien voir. Et depuis ce jour-là, elle le laisse jouer avec ses amies dans le jardin fleuri, en le surveillant du coin de l’œil. 

 

 

 

N°2 : Pour les yeux de Miss,

 

 

Depuis son escapade en forêt, Tomi s’était assagit pour le cœur de sa princesse. Mais il était triste, car Miss ne venait pas souvent jouer avec lui. Tomi  savait que le soir venu Miss sortait près de la fontaine, dans le jardin de Lili, qui la surveillait de très près, de peur qu’elle ne s’échappe, pour rejoindre Tomi.   

Pour les yeux de sa belle, le petit chat aurait tout fait. Il était très malin et le soir il attendait que la veille dame s’endorme. Ensuite, il passait par la fenêtre et sautait sur le toit du cabanon voisin, pour atterrir chez Miss.

Ce n’était pas toujours simple pour lui de s’échapper, car quand la vielle dame avait décidé de lire, ou bien de tricoter un peu, avant d’aller se mettre sous les draps. Alors, Tomi attendait et attendait, tellement longtemps que quelque fois il finissait par s’endormir dans son panier.

Mais une chance pour lui, ça n’arrivait pas souvent, car la plupart du temps elle se couchait tôt. Une fois que Tomi était dans le jardin de Miss, il avançait à patte de velours, un peu craintif. Il se méfiait de la présence de Lili. Miss était très rusée et elle faisait quelques pirouettes devant les yeux de Lili et mine de rien, elle se retrouvait derrière la fontaine ou l’attendait Tomi.

Les deux petits chats jouaient, en se faisant des ronrons mutuels. Puis Lili rappelait Miss qui tardait un peu. Tomi caressait le bout du nez de sa belle, puis il allait retrouver sa maison. Mais un soir, Tomi n’était pas au rendez-vous, Miss se posait des tas de questions et la petite Lili s’inquiétait de son comportement inhabituel. Tomi ne pointa pas le bout de son nez, pendant trois jours ? Miss était allée voir Djim, le chat de gouttière.

 _Bonjour Djim,

 _Salut Miss, comment va tu ?

 _Que ce passe-t-il ?

 _Voilà trois jours que Tomi n’est pas venu me voir.

 _Tu connais Tomi, peut-être qu’il a fait une bêtise et mamie Domi l'aura puni.

 

Djim proposa tout de même son aide, pour retrouver son ami. Il parcourra tout le Village de fond en comble, sans aucun signe de Tomi. Il alla demander à Charli, le chat des beaux quartiers, mais il ne l’avait pas vu. Djim alla frapper à la porte de la vielle dame, qui lui ouvrit.

_Que fais-tu là Djim.

_Je cherche Tomi, je venais voir s’il était rentré.

_Il n’est toujours pas là, et je m’inquiète.

 Djim alla retrouver Miss.

_J’ai tout fait, je suis même allé voir mamie Domi, elle ne là pas vue.

_Ou peut-il bien être ?

Il se faisait tard et Djim devait rentrer.

_Salut Miss, ne t’inquiète pas, nous allons bien finir par le retrouver.

_Je l’espère, à demain Djim.

Miss attristée alla retrouver Lili. Au matin, le père de Lili avait décidé de jardiner, il alla en direction du cabanon, pour prendre quelques outils.

Un bruit à l’intérieur du cabanon l’interpella ? Il ouvrit la porte et là il trouva Tomi coincé sous une planche. Il prit le petit chat dans ses bras et en y regardant d’un peu plus près, il distingua une blessure à la patte droite.

Il se demandait comment Tomi était arrivé dans son cabanon. En levant les yeux il s’aperçut qu’une vitre était brisée, il en conclu que Tomi était tombé de là-haut. Le père de Lili l’emmena chez le vétérinaire et Tomi en était ressortie clopin-clopant sur trois pattes. Charli le chat des beaux quartiers, qui se trouvait dans les parages, avait vu toute la scène, il s’était empressé d’aller le dire à Miss.

_Salut Miss, le père de Lili à retrouver Tomi.

_Ouf, je suis contente, où est-il ?

_Il là  emmené chez le vétérinaire.

_Il est blessé ?

_D’après ce que j’ai vu, ça n’a pas l’air d’être grave.

_Ou là t’il retrouvé ?

_il était dans le cabanon, mais il te racontera.

Le père de Lili était allé chez la vielle dame, avec Tomi dans un panier. Le lendemain,  pour le retour de Tomi, Miss organisa une fête, au pied de la fontaine. Il y avait Lili et ses parents, la vielle dame et tous les amis de Tomi. Miss fut heureuse de retrouver les yeux de son petit amoureux.

 

 

 

 

 

 

 



28/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi