Poète Marieka-p

Poète Marieka-p

Soldat (survivant)

 

 

Soldat 


 

J’avais le nez au vent debout

Des explosions autour du cœur,

Enfant soldat au garde à vous

Un sentiment d’intense douleur,

 

Sur cette scène nauséabonde

J’entendais soupirer la mort,

J'ai vu des yeux à tête blonde

Emmaillotés d'un triste sort.

 

Sur le tapis blanc de l’hiver

Dans les tranchées où l'on se couche,

En proie à l’angoisse dernière

Le souffle rouge des cartouches,

 

Devant le feu de ces mitrailles

Je voyais dans le même instant

Des retours du champ de bataille

Les yeux agars des survivants,

 

Deux pauvres âmes bleuies de givre

Ces deux soldats se ressemblaient,

Comme deux frères pour survivre

Ils avaient combattu l’abstrait,

 

Sous l'arc en ciel de gloire

Tachés du rouge des inconnus

Sur l'aube triste de la victoire

La plupart  n’ont pas survécu.

 

Moi, Survivant de vos mémoires

Mes hommages éternels

A vos heures de gloires

J’allume une chandelle.

 

 

 

 

 

 

 

 



18/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi