Poète Marieka-p

Poète Marieka-p

Exquise du monde


5.jpg

 

Il y a des douleurs

Qui voilent les sourires,

Des matins sans lueur

Qui s’étirent en soupir,

 

Des larmes qui se cachent

Dans des coins solitaires

Et qui joue à cache-cache

Sous la lueur lunaire,

 

Des âmes à la fenêtre

Qui s'époumonent de l'air

En croyant reconnaître

Les yeux de leur compère,

 

Des plaintes qui s’étirent

En chapelet de souffrance

Sur des lits qui soupirent

Avant la délivrance,

 

Des terres asséchées

Au vent chaud du sahel

Des âmes assoiffées

D'un trop plein de soleil,

 

Des sacs en bandoulière

Qui cherchent la sportule

Au dos de la misère

Qui croule sous l'infortune,

 

Des ciels d'Antarctique

Qui réchauffent la glace

A cause de l'arsenic

Qu’ils s'acumulent en masse,

 

L'exquise de ce monde

Qui sombre dans la nuit

Mais avant qu'il ne sombre

Priez pour vôtre survie.

 



13/03/2014
0 Poster un commentaire