Poète Marieka-p

Poète Marieka-p

Encore un peu,

Encore un peu,

 

J’ai déposé mes maux

Sur un bout de papier

Mes larmes à fleur de peau

Au bord de l’encrier,

 

A l’encre de mes peines

J’ai écrit  mes sanglots

La douleur de mes chaines

Sur le blanc de ma peau,

 

D’une plume cardinal

J’ai implorais l’soleil

Pour ne plus avoir mal

Au creux de mon sommeil,

 

Des bribes de ma vie

Enrobés d’émotions

S’étalent dans la nuit

Au bout de mon crayon,

 

J’ai refermé mon cœur

Et rangé mon cahier

J’ai soufflé  la douleur

Un peu ensommeillé,

 

Juste avant de plonger

Dans les bras du silence

J’ai refusé d’pleurer

En fermant ma conscience,

 

J’ai éteins l’sentiment

Pour oublier l’adieu

Je m’endors l’entement

J’y crois encore un peu.

 

 



30/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi